Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Salons de massage érotique, pas d’enquête systématique

Blog Échangiste 8 janvier 2011

La police refuse de dire qu’une forme de tolérance s’est installée face aux salons de massage érotique.
Dans leur version officielle, les autorités affirment aussi qu’elles n’ont pas nécessairement besoin d’une plainte pour amorcer une enquête. Évidemment, les « insatisfaits » ne dénoncent pas leur praticienne.

« Ça fait partie des préoccupations. Il n’y a pas d’enquête systématique. Il faut beaucoup d’informations. Pas question d’aller à la pêche devant le tribunal. On sait qu’il y a des annonces, mais ça prend plus que ça », a dit Christine Lebrasseur, porte-parole du SPVQ.

Les enquêteurs travaillent selon le contenu du Code criminel. L’article 210 traite des « maisons de débauche » et l’article 213, de la prostitution. Ils doivent démontrer la sollicitation à l’intérieur et le fait que le client paie pour des services sexuels. Dans un milieu où le non-dit domine, le dossier est complexe.

Derrière des portes closes, entre adultes consentants, la société n’a pas attendu une décision de la Cour suprême du Canada, comme ce fut le cas avec l’échangisme.

1587 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  • Une soirée de feu dans un club échangiste

    par sur 15 juin 2018 - 0 Commentaires

    Avec ma copine nous sommes dans le libertinage et l’échangisme. Chaque été nous allons dans le sud de la France au Cap d’Agde pour nos vacances. L’été dernier, nous faisons la connaissance d’un couple fort sympathique de notre génération, la trentaine environ. On apprend avec Caroline, ma copine, qu’ils sont mélangistes et qu’ils pratiquent aussi […]