Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Une soirée dans la peau d’une sado-masochiste

Blog Échangiste 19 février 2012

Une soirée dans la peau d’une BDSM

Dans un cadre scolaire, je me suis rendu dans une soirée sadomasochiste afin d’analyser leurs pratiques et leur mode de vie. Laissez-moi vous dire que c’est une magnifique communauté, et que les stéréotypes et préjugés sont à mettre de côté!

La soirée déjà débutée j’arrive, avec 2 collègues d’école et nos 2 «bounceurs», et l’on dépose nos manteaux au vestiaire. Déjà, l’ambiance est installée. Les lumières sont rouges et tamisées. Les appareils sont multiples et inusités. D’un côté, une table style «docteur», sur laquelle un professionnel fait de l’acupuncture que je dirais «sexy», autour des mamelons et sur tout le corps. Un peu plus loin, une planche de bois nappée d’un gros «X» et un maître des fouets sont prêt à accueillir les esclaves et les soumis. Dans le fond à droite, une artiste applique un semblant de peinture, du latex liquide, sur le corps des soumis. Le plaisir dans cette activité? La sensation du latex qui fige et qui s’ajuste au corps et la souffrance de le retirer.

Droit devant, un cerceau pend du plafond. À sa droite, des planches de bois avec des espaces entre chaque permettent aux esclaves de se hisser plus haut afin de recevoir des corrections. Juste derrière, une autre table style médecin, qui accueille les soumis qui s’y couchent sur le ventre et reçoivent une fessée.

Au fond, un endroit libre ou, plus tard, le couronnement d’une esclave sera effectué. De ce que j’en ai compris, après 6 ans de soumission à sa maitresse, une esclave est couronnée et reçoit son collier (style collier de chien) qui l’accueille officiellement comme esclave absolue. Cette dernière fait un discours pour inaugurer le moment. C’était une célébration haute en couleur!

Du côté gauche, un petit salon. Au fond, un faux fourneau avec grillage et lumières rouges accueillera plus tard des esclaves en punition. Aussi, un esclave se prête à des nettoyages de souliers et à des massages de pieds, aux commandements de son maître.

Bref, toute une ambiance! Et je ne vous ai pas parlé des habillements. Latex, cuir, noir, studs, nudité et cache-visage. Tout le monde a enfilé ses plus beaux habits pour se rendre à la soirée.

À notre entrée, une liste exhaustive des règlements explique les règles de l’or de ce type de soirée. À notre grande surprise, le sexe est interdit. Également, il est suggéré de seulement regarder si c’est notre première soirée. Nous nous sentons alors vraiment les bienvenues. Après un tour du proprio, on commence à discuter avec quelques membres de la communauté, qui nous ont fait des révélations sur leur mode de vie et leurs pratiques.

 Des rencontres enrichissantes

Les discussions nous ont permis d’en apprendre beaucoup sur le mode de vie des gens de cette communauté. Voici quelques rencontres que nous avons faites:

J’ai discuté avec un homme qui est marié. Après quelques années de bonheur conjugal, monsieur ne se pouvait plus de garder son secret: il aime dominer! Il en a donc glissé un mot à sa femme, mais cette dernière n’est pas très allumée par la pratique. Après coup, ils décident que monsieur aura droit d’avoir une «esclave» de temps en temps, pour satisfaire ses besoins. Ainsi il se rend dans des soirées BDSM, il rencontre une esclave avec qui il s’adonne aux ébats dont il rêvait depuis la rencontre avec sa femme. Plein de bonheur, il veut la revoir, toujours, toujours…. Mais cette esclave se trouve à être elle-même en couple. Alors, le temps commence à manquer, et il discute avec son esclave. Ensemble, ils concluent qu’il a droit d’avoir une copine pour satisfaire ses pulsions restante… Woaw! Tout un mode de vie! Je me demande bien où il trouve du temps pour faire à souper, et s’occuper de ses enfants s’il en a! Mais tout de même, quelle belle façon de répondre à tous ses besoins amoureux, sexuel et dominateur… Qu’en pensez-vous?

Nous avons également discuté avec un couple spécial. L’homme et la femme étaient vêtus de latex, à la demande de monsieur. En effet il nous explique que c’est son plus grand fétiche. Sa copine, elle, est une dominatrice dans l’âme, mais monsieur n’adhère pas à ses pratiques. Alors ils visitent les soirées de la communauté BDSM. Ils en profitent pour se vêtir de la texture préférée de monsieur. Ce qu’il explique, c’est que la sensation d’avoir du latex sur le corps est un peu «étouffant» pour la peau. Quand la peau ne respire pas, cela lui procure une grande excitation. Il aime également l’odeur et la texture au toucher du latex. Dans ces soirées, la femme en profite pour donner quelques fessées, puisqu’elle ne peut satisfaire cette pulsion avec son copain.

Nous avons également parlé avec une des jeunes membres de la communauté. Cette dernière nous explique qu’elle est mariée, mais qu’elle a besoin de se sentir soumise. Elle nous fait part qu’elle a rencontré sa maîtresse dans une soirée BDSM organisée par la communauté. Bien qu’elle n’ait pas une très grande attirance physique envers elle et qu’elle soit plus vieille, elle nous explique à quel point les rencontres qu’elle a avec sa maitresse la font grandir. D’abord, elle dit avoir une croissance personnelle à travers les rencontres. De se soumettre à quelqu’un, de lui servir son café et de tenir ses paquets pour les courses, c’est un bon moment pour se découvrir et réfléchir sur ses capacités en tant que personne. D’ailleurs, ces rencontres ne sont jamais sexuelles. Elle dit qu’elle aimerait bien trouver une maîtresse avec qui elle s’entende non seulement sur le plan psychologique mais aussi sur le plan de l’attirance, mais que pour l’instant, ce type de relation la satisfait.

3671 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  • Femme nudiste

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Bonjour, je suis une jolie femme de 37 ans qui adore cotoyer les plages nudistes sur la Côte d’Azur. cela peut vous paraître bizarre mais ça m’excite de voir tous ces corps totalement nue. Des femmes à gros nichons, des hommes avec des gros sexe… Je me sens dans mon élément. Un jour, il devait […]

  • Lesbienne de 26 ans

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Ne me jugez pas. J’aime les filles et c’est ainsi. Je n’y peux rien, elles m’attirent plus que les hommes. Lorsque je vais en soirée ou en boîte de nuit je suis directement attirée par les nanas. C’est hormonal même si ces hommes sont beaux. Moi mon truc c’est les filles et j’y peux rien. […]

  • J’adore la double pénétration

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Je la pratique régulièrement avec des hommes qui aiment cela aussi. J’aime qu’on me pénètre par tous les orifices. Une bite dans l’anus et une autre dans la chatte en même temps. J’aimerais bien aussi essayer un trio avec une queue à sucer en même temps. Ce serait tellement excitant pour moi de faire jouir […]

  • Je me rends régulièrement au Cap d’Agde en vacances

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Je m’exhibe nue devant des hommes inconnues a qui ne se gênent pas pour sortit leurs pénis bien dur et se masturber devant moi dans des coins un peu isolés sur la plage. Il m’arrive parfois d’en sucer certains devant mon marri et cela l’excite beaucoup. Il se masturbent comme tous les autres hommes pendant […]