Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Escort girl ou escort boy ?

Blog Échangiste 1 mars 2011

Sujet encore largement tabou aujourd’hui, la prostitution, ou escort dans sa version la plus « classe », n’en reste pas moins répandue dans la pratique. Certains hommes et femmes vivant en couple fréquentent, ouvertement ou non, des escort boys ou escort girls avec lesquels ils entretiennent des relations uniquement sexuelles. Pour Le Journal du Couple, ils ouvrent la porte de la garçonnière.

Payer pour avoir une relation sexuelle. Une pratique parfois mal vue et que peu reconnaissent ouvertement avoir déjà essayée. Pourtant, si la prostitution (ou de façon plus élégante, le recours à une escort) a de tous temps existé quelle que soit sa forme, c’est bien qu’il y a des gens pour s’y adonner. Des gens qui sont même pour la plupart en couple ou mariés depuis une longue période. Mais qui sont-ils ? Le Journal du Couple a décidé de les écouter pour sortir des sentiers battus et savoir ce que recherchent vraiment ces « clients du sexe ». Sans partir dans une dimension psychologique qui pourrait nous dépasser, nous avons voulu savoir ce que le recours à une escort girl ou un escort boy leur apporte sur un plan purement sexuel et non affectif. Alexandre, Paul, André, Xavier et Nelly ont tous un jour payé pour des relations sexuelles alors qu’ils étaient en couple et nous racontent leur expérience.

Expériences vécus par des couples

Alexandre a 34 ans et est en couple depuis maintenant huit ans. Régulièrement, tous les trois ou quatre mois, il fait appel à une escort girl qu’il trouve sur Internet, « jamais la même ». Il explique simplement avoir « besoin de relations sexuelles à la demande et sans aucun complexe. Pour moi c’est important de pouvoir, même au niveau sexuel, garder quelque chose de privé qui ne regarde que moi. Je n’entretiens avec les escort girls que je paye, aucune autre relation. » Pour Alexandre, c’est simplement le plaisir de varier qui semble prévaloir. Il reconnaît même ne pas avoir de pratique « spéciale » avec ces escort girls, seulement une « excitation particulière que, sur le plan sexuel, seule la nouveauté est capable d’apporter car l’acte en lui-même est beaucoup moins enivrant qu’avec ma copine. » Un peu comme s’il payait seulement pour les trois minutes qui précèdent le moment où il va sonner à la porte sans réellement savoir ce qu’il va découvrir. Une création d’adrénaline peut-être factice mais qui semble satisfaire Alexandre.

Pour Paul, 44 ans, la démarche est légèrement différente. Lui aussi est un « habitué » des escort girls mais pas exactement pour les mêmes raisons. « Je reconnais avoir besoin de faire du sexe pour faire du sexe, sans aucun sentiment. Qu’une femme soit à mon entière disposition et qu’elle fasse ce que je veux quand je le veux me fait fantasmer. Il y a deux ou trois escort girls que je vais voir de temps en temps et uniquement le fait de penser que je peux appeler à tout moment pour aller en rejoindre une m’excite. » La relation de pouvoir lié à l’argent entre ici clairement en ligne de compte. Paul affirme d’ailleurs volontiers que sa femme n’a plus besoin de lui financièrement, mais également biologiquement (ils ont trois enfants) et sexuellement (sa libido a largement baissé) et ce même s’ils ont encore des rapports sexuels.

André a 52 ans. Quand certains affichent un certain détachement vis-à-vis de leurs relations avec des prostituées, lui est beaucoup plus mal à l’aise. Et pour cause, il se considère presque comme « malade ». Il témoigne : « je suis complètement accro aux escort girls. Par mon travail je voyage beaucoup en équipe et un peu malgré moi je me suis fait entraîner dans une sorte de rituel. A la fin du séjour, selon la destination bien entendu, on se retrouve pour boire des verres en petit groupe et presque à chaque fois on va ensuite s’acoquiner avec des escort girls. Les premières fois j’ai aimé ça je dois bien l’avouer, mais aujourd’hui cette reproduction mécanique du schéma que ce soit dans la préparation comme dans l’acte ne m’apporte plus rien. Et pourtant je continue. Je suis comme tombé dans une routine de la consommation d’escort girls. » Pour André, on n’est plus vraiment dans le plaisir charnel ni même dans le côté festif du début. Une drogue, un rituel… lui-même reconnaît ne plus trop savoir où il en est de sa vie sexuelle.

Le témoignage de Nelly est tout aussi troublant. Là où les clichés veulent souvent que les femmes fassent appel à un escort boy avant tout pour avoir de la compagnie et de l’attention, cette femme mariée de 29 ans vit une situation toute autre. « Je me suis mariée à 19 ans avec le premier homme de ma vie. C’est triste à dire mais je me suis rendu compte beaucoup plus tard, en discutant avec des amis ou en parcourant les forums, que je ne prenais pas, ou très peu de plaisir. L’idée a fait son chemin dans ma tête d’aller voir ailleurs. Mais je voulais éviter toute la période de séduction et surtout les risques qu’il le découvre ou encore que l’autre s’attache. Je me suis donc tournée vers un escort boy, comme on dit. Entre nous ce n’est que sexuel mais j’ai tout de suite accroché et découvert une autre facette de ma personnalité. Avec cet escort boy je peux être très cochonne et j’adore ça. Je prends mon pied en faisant des trucs inimaginables pour mon mari et s’il le savait, je pense qu’il me tuerait, ce qui m’excite encore plus. Parfois je pense même à lui pendant l’acte, il est en train de nous regarder avec horreur ! Peut-être qu’un jour ce petit jeu me lassera mais en attendant je vais une fois par semaine « dîner avec mes copines ». » Devenir une autre personne, changer de costume, Nelly a trouvé ça à travers un partenaire sexuel « professionnel ». Le recours à un escort boy devient une bouée de sauvetage bien gonflée pour cette jeune maman qui préfère positiver par rapport à sa situation.

Et puis il y a les déçus. Ceux qui ont été tentés depuis longtemps par ce genre d’expérience et qui ont franchi le pas sans être conquis. Xavier, 36 ans, raconte : « je fantasmais sur une relation sexuelle avec une escort girl depuis longtemps. Quand je suis arrivé chez elle, j’étais en stress ! Et puis ça ne s’est pas passé du tout comme je l’avais imaginé, j’étais très mal à l’aise et elle n’a pas fait grand-chose pour me détendre. J’ai trouvé ça très mécanique. Je sentais vraiment qu’elle le faisait parce que je payais. Donc au final, l’aventure ne m’a pas plu et je le dis, je n’ai pas réussi à prendre mon pied… Mais au moins je l’ai fait une fois, maintenant mon esprit est tranquille… » Une chose est sûre, Xavier n’est pas près de retourner voir une escort girl et il est la preuve vivante que tout fantasme n’est pas forcément bon à réaliser.

Tous nos témoins ont raconté leur expérience avec un(e) escort avec beaucoup de sincérité. S’ils se sont contentés d’aborder la question uniquement d’un point de vue sexuel, il n’en reste pas moins qu’ils ont tous des sentiments personnels, positifs ou négatifs par rapport aux choix qu’ils ont faits et il n’est pas à nous, même si chacun peut avoir son avis, d’émettre un quelconque jugement de valeur. La sexualité, on a beau en parler à tue-tête, reste un univers tout ce qu’il y a de plus personnel à défaut d’être forcément secret. Les couples les plus fusionnels restent formés de deux individualités avec leurs propres besoins et émotions, qui changent avec le temps. Reste que là où certains décident de s’en cacher, d’autres s’en accommodent…

2025 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  • Femme nudiste

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Bonjour, je suis une jolie femme de 37 ans qui adore cotoyer les plages nudistes sur la Côte d’Azur. cela peut vous paraître bizarre mais ça m’excite de voir tous ces corps totalement nue. Des femmes à gros nichons, des hommes avec des gros sexe… Je me sens dans mon élément. Un jour, il devait […]

  • Lesbienne de 26 ans

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Ne me jugez pas. J’aime les filles et c’est ainsi. Je n’y peux rien, elles m’attirent plus que les hommes. Lorsque je vais en soirée ou en boîte de nuit je suis directement attirée par les nanas. C’est hormonal même si ces hommes sont beaux. Moi mon truc c’est les filles et j’y peux rien. […]

  • J’adore la double pénétration

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Je la pratique régulièrement avec des hommes qui aiment cela aussi. J’aime qu’on me pénètre par tous les orifices. Une bite dans l’anus et une autre dans la chatte en même temps. J’aimerais bien aussi essayer un trio avec une queue à sucer en même temps. Ce serait tellement excitant pour moi de faire jouir […]

  • Je me rends régulièrement au Cap d’Agde en vacances

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Je m’exhibe nue devant des hommes inconnues a qui ne se gênent pas pour sortit leurs pénis bien dur et se masturber devant moi dans des coins un peu isolés sur la plage. Il m’arrive parfois d’en sucer certains devant mon marri et cela l’excite beaucoup. Il se masturbent comme tous les autres hommes pendant […]