Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Avec les messages textes, le sexe arrive t’il plus vite ?

Blog Échangiste 25 janvier 2011

Les textos, Facebook et les réseaux sociaux permettent d’avoir des relations sexuelles plus rapidement.

Près de 80% des femmes et 58%, des hommes qui ont répondu au troisième sondage annuel du magazine « Shape and Men’s Fitness » pensent en effet que les textos, Facebook et les réseaux sociaux permettent d’avoir des relations sexuelles plus rapidement.

Reste que seulement 38% des répondantes affirment qu’elles ont effectivement eu une aventure plus rapidement grâce aux communications électroniques.

Moyens de communication des couples

Pour rester en contact, les amoureux, virtuels ou non, ont adopté les textos. C’est même leur moyen de communication numéro 1, selon le magazine qui a interrogé 1200 personnes.

Le web fait aussi partie des habitudes puisque 70% des femmes et 63% des hommes interrogés affirment utiliser Google, ou d’autres outils de recherche en ligne, pour trouver l’âme sœur.

Environ 65% des répondants hommes et femmes ont indiqué qu’on leur avait déjà proposé un rendez-vous via un message texte. Les messages échangés sur Facebook arrivent en deuxième position (49 %).

La place de Facebook dans les relations amoureuses ne s’arrête pas au premier contact: d’après « Shape and Men’s Fitness », 72 % des répondantes vont inspecter les profils des ex-petites amies de leur nouvel amant.

Et, même au plus fort de la passion, le réseau est toujours là: 5 % des répondants des deux sexes affirment que, lorsqu’ils font l’amour et qu’ils reçoivent un texto ou un coup de fil, ils jettent un œil pour voir qui appelle. Près de 1 % d’entre eux vont même interrompre leurs ébats afin de répondre au téléphone.

Rupture numérique

Les communications numériques ne font pas que rythmer les histoires d’amour : elles les accompagnent jusqu’à leur terme. Près de 43% des femmes et de 27% des hommes affirment en effet avoir reçu un message de rupture de quelques mots pour signifier la fin d’une relation.

Mais, même le cœur brisé, on espère encore : 81% des répondants des deux sexes conservent le nom de leur ancien partenaire dans leur liste d’amis Facebook. Près de 75% reconnaissent vérifier régulièrement la page de leur ex-petit ou ex-petite amie, peut-être dans l’espoir d’y voir resurgir la mention «célibataire».

914 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  • Une soirée de feu dans un club échangiste

    par sur 15 juin 2018 - 0 Commentaires

    Avec ma copine nous sommes dans le libertinage et l’échangisme. Chaque été nous allons dans le sud de la France au Cap d’Agde pour nos vacances. L’été dernier, nous faisons la connaissance d’un couple fort sympathique de notre génération, la trentaine environ. On apprend avec Caroline, ma copine, qu’ils sont mélangistes et qu’ils pratiquent aussi […]