Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Faire l’amour avec deux hommes

Blog Échangiste 19 mai 2011

Deux hommes au lit rien que pour soi ? C’est le fantasme d’une femme sur dix – du moins celles qui l’avouent ! Oui mais voilà, avant de passer à l’acte, les questions sont nombreuses. Comment choisir ses partenaires ? Comment être sûre que son couple ne risque rien ? Quel plaisir peut-on en retirer ? Le point.

C’est un fantasme : faut-il passer à l’acte ?
En général, on recommande de ne pas chercher à tout prix à réaliser ses fantasmes. Il faut prendre conscience que la réalité ne pourra pas égaler le fantasme. Et pour cause : le fantasme est par essence inassouvi. C’est un scénario imaginaire qui nourrit notre excitation. A ne pas confondre avec le passage à l’acte d’un désir érotique. Mais si tout se déroule comme prévu, ce genre d’aventure peut nourrir notre imaginaire sexuel pendant longtemps !

Etre sûr de son désir
Soyez d’abord sûre que ce désir est aussi le vôtre et pas seulement celui de votre partenaire ! Il ne s’agit pas de tenter le coup pour lui faire plaisir, vous frôlerez certainement l’échec. On ne se lance pas non plus dans le but de pimenter sa vie sexuelle ou d’être « in » par rapport aux copines. Le triolisme n’a rien d’incontournable. Car s’il y a un domaine ou il y a ni normes ni contraintes c’est bien le sexe !

Avec qui ?
Deux cas de scénario se présentent :

> Avec son chum et un « invité », copain ou vague connaissance. Si c’est votre chum qui propose quelqu’un, à vous de voir si vous préférez que cette personne soit un ami proche de lui ou non. Si vos deux partenaires ne se connaissent pas bien, ils se permettront peut-être moins de choses… Invitez au préalable la personne en question pour discuter avec vous et votre chum, ça sera rassurant pour tout le monde.
> Avec deux hommes qui font ou non partie d’un cercle d’amis, sans aucun lien amoureux avec l’un d’entre eux. Le trio peut être formé de toute pièce dans le cadre d’une soirée. Si vous pensez être plus à l’aise avec un ami proche, réfléchissez aux conséquences que cela pourrait avoir sur vos relations futures, car elles ne seront de toute façon plus jamais les mêmes.
N’hésitez pas à en parler avant et à demander conseil à une personne (une femme de préférence) qui a déjà vécu cette expérience. Attention, que vous connaissiez ou non la personne, un rapport sexuel à trois est toujours à risque, alors protégez-vous !

Mon couple est-il assez solide ?
La solidité de votre couple est un critère majeur. Il est essentiel d’entretenir une bonne complicité entre votre compagnon et vous. N’oubliez pas que l’objectif est de vous faire plaisir à tous les deux, pas seulement à l’un ou à l’autre !
L’idée de partager sa blonde avec un autre est difficilement concevable pour la plupart des hommes. Tenez aussi compte de la dimension homosexuelle que peut engendrer la présence d’un autre homme dans l’esprit de votre chum. Enfin, se mesurer à un adversaire potentiel, notamment à la taille de son pénis, peut être une source de gêne vis-à-vis de la femme.

Pourquoi ça peut être excitant ?

Vous repoussez les limites de vos horizons érotiques, et c’est tant mieux ! Faire l’amour à trois, c’est sortir de son corps, se démultiplier et briser les identités sexuelles et affectives : homme et femme, homme et homme, aimé et inconnu.
> On met en scène plusieurs fantasmes à la fois : fantasme homosexuel ou bisexuel (ici, pour votre homme), voyeurisme, infidélité, exhibitionnisme. Le trio permet également une forme de dépersonnalisation, contrairement au couple, qui peut être excitante. Sans oublier, tout simplement, le fantasme de transgresser les normes amoureuses.
> Pour ranimer la flamme du désir au sein de votre couple : votre homme vous désirera encore plus en vous voyant érotisée par un autre. Question pratique, le massage à quatre mains reste une option non négligeable, tout comme bander les yeux à l’un de vos partenaires. Pour le reste, laissez le plaisir vous guider !

C’est la catastrophe : pourquoi ?

Le trio est par nature un déséquilibre. Pour le gérer au mieux, il faut se rendre disponible autant pour l’un que pour l’autre. Si on est en couple, le plus délicat est de s’assurer que son chum se sente à l’aise et pas à l’écart. Renouvelez les marques de complicité avec lui. En effet, il n’est pas rare que le couple ait sous-estimé ses réactions jalouses ou possessives. Votre homme peut se sentir trahi, trompé ou moins désiré que l’invité. Mais le malaise peut venir de vous : doute sur sa fidélité ou son identité sexuelle en voyant que son partenaire peut être excité par la présence d’un homme. Dans tous les cas, le triolisme peut révéler ou engendrer des failles pernicieuses dans un couple si la confiance n’est pas totale.

Et après ?
L’objectif est de découvrir de nouvelles sensations. Il n’est donc pas question d’éprouver des sentiments pour votre invité ni d’envisager un ménage à trois ! Rien ne vous empêche cependant de renouveler l’expérience si vous le désirez.

1560 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Journée mondiale contre l’homophobie

Blog Échangiste 18 mai 2011

À l’occasion de la 7e journée internationale contre l’homophobie, le constat contre cette forme de racisme est préoccupant. En France, on constate une recrudescence des actes homophobes. A l’étranger, certains états ont mis en place une politique qui associe la pénalisation, la persécution et donc la vulnérabilité des minorités sexuelles.

Le 15e rapport annuel de SOS Homophobie dresse chaque année un état des lieux des violences, propos, discriminations dont sont victimes les gays, lesbiennes, bisexuel-le-s et trans en France. Il est basé les témoignages reçus via sa ligne d’écoute ou transmis par courrie, des analyses de l’actualité et de la presse. Publié depuis 1997, il permet de mesurer l’évolution de l’homophobie. « Voit-on des évolutions, de grands changements, une baisse du nombre de témoignages ? Hélas non : les rapports de notre association se suivent et se ressemblent. Pire : après une stagnation du nombre de témoignages (autour de 1 300) les cinq dernières années, 2010 marque un triste record : nous en avons reçu près de 1 500. Les grands domaines dans lesquels l’homophobie et la transphobie s’expriment sont encore au rendez-vous : Internet est en tête, suivi de près par les discriminations et les violences dans des lieux publics, au travail, dans le voisinage, dans la famille et l’entourage proche » précise ainsi l’éditorial de ce rapport.

1077 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  • Une soirée de feu dans un club échangiste

    par sur 15 juin 2018 - 0 Commentaires

    Avec ma copine nous sommes dans le libertinage et l’échangisme. Chaque été nous allons dans le sud de la France au Cap d’Agde pour nos vacances. L’été dernier, nous faisons la connaissance d’un couple fort sympathique de notre génération, la trentaine environ. On apprend avec Caroline, ma copine, qu’ils sont mélangistes et qu’ils pratiquent aussi […]

  • Une soirée époustouflante dans un club de la région

    par sur 15 juillet 2018 - 0 Commentaires

    Nous sommes le 31/12 de cette même année civile qui avait suivi notre spectaculaire soirée Au cap d’Agde en France métropolitaine avec ce couple d’ami Parisiens fort sympathique. Nous somme restés en contact et les avons même convié chez nous au Québec pour passer le nouvel an. Arrivés la veille au Québec avec Caroline nous […]