Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Une sortie au Cinéma l’amour

Blog Échangiste 23 juillet 2011

Récemment, j’ai du aller à Montréal pour suivre une formation intensive de deux jours dans mon domaine de travail. La formation ayant lieu de 8h du matin, je suis descendu la veille, en fin d’après-midi, pour dormir dans un petit hôtel que j’avais repéré sur le net, proche du lieu où je devais me rendre. Arrivé directement à l’hôtel, avec mon petit sac de sport, contenant des affaires de toilette et du linge de rechange .L’hôtel était tenu par une dame d’un certain âge, très gentille, qui m’accueillit avec entrain et bonne humeur. Ayant pris possession de ma chambre, et ce, d’autant plus rapidement, qu’elle était d’un dénuement quasi monacal (un lit, une armoire, une petite table, et une chaise), et constaté qu’elle ne possédait pas la télé, je redescendis vers la salle commune, où j’avais aperçu quelques personnes en arrivant. Ils étaient une demi douzaine, assis dans des fauteuils, à regarder la télévision, où passait une émission débile dont nos chaînes regorgent. La tenancière me proposa de m’installer avec eux pour voir ce programme, en attendant le repas qu’elle servirait dans très peu de temps. Je refusai l’invitation avec effroi, alléguant que j’avais rendez vous chez des amis pour souper (ce qui, bien sur était faux). Je sortis donc, bien obligé maintenant, et commençai à déambuler un peu au hasard, me demandant comment j’allais occuper les heures à venir.

Apercevant une sandwicherie, je pris un hot-dog, et continuai ma balade dans les petites rues du quartier. Des lumières clignotantes attirant mon attention au loin, je m’y dirigeai machinalement. Il s’agissait de toute évidence d’un cinéma porno. J’avoue que j’ignorais que cela existait encore.
Il est vrai qu’à 22 ans, et habitant dans une zone rurale, je n’en avais jamais vu, et les croyais relégués à un passé lointain. Une curiosité inexplicable entraina mes pas devant la petite entrée où un portier faisait le pied de grue, essayant d’attirer le chalant, afin de l’encourager à venir admirer la super production cinématographique pour public averti qui allait se dérouler incessamment sous peu et peut être même avant. Il vantait les mérites de jeu des actrices, le scénario, les décors… Je m’étais arrêté, et, sentant en moi un client potentiel, il m’entraina à l’intérieur. Ayant quelques heures à perdre, et avide de voir, bien qu’un peu honteux, je jetai un œil autour de moi, pour être sur de ne pas être vu par quelqu’un de ma connaissance (le risque en cet endroit était très faible), je me laissai conduire dans un petit couloir où trônait une caissière. Après m’être acquitté d’une somme ma foi raisonnable, je suivis l’ouvreuse dans une semi obscurité jusque dans une petite salle de projection. La salle devait pouvoir contenir une cinquantaine de spectateurs, mais seulement une dizaine était déjà installés. Le film était commencé, et montrait deux jeunes femmes qui s’embrassaient. Je crapahutai jusqu’au fond, pour m’asseoir dans une rangée vide. La position dominante dont je bénéficiais me permettait de discerner l’ensemble des personnes présentes. Trois couples, deux rangs devant moi avait l’air de s’intéresser peu aux ébats qui passaient sur l’écran. Tout à mon voyeurisme, je ne m’étais pas rendu compte que des gens s’étaient approché de moi. Pour autant que je puisse les voir, le couple qui avançait vers moi avait une cinquantaine d’année, la femme était blonde, presque blanc, sans doute teinte.

Lui était presque chauve. La femme s’assit près de moi, son compagnon de son côté. Bien qu’inexpérimenté dans le domaine du libertinage, j’imaginais aisément leurs intentions. Sur l’écran, la situation progressait, puisque 4 hommes avaient rejoint les deux filles et leur renfort donnait de la consistance à la scène. La femme à côté de moi semblait apprécier les images, car elle avait soulevé sa robe, et commençait à se caresser par dessus sa culotte. Je voyais ses doigts monter et descendre sur son mont de venus. Je regardais discrètement ses mouvements, et sentais la chaleur envahir mon slip. Ma queue se durcissait à vue d’œil, et elle était comprimée au point que ça en devenait douloureux. Ma voisine dut s’en apercevoir, car elle tendit la main en direction de mon sexe, et m’attrapa la bite à travers mon pantalon. Elle me lança un regard, qui avait l’air de me demander mon accord, et devant mon laisser faire me débuta un mouvement de va et vient sur ma verge érigée. Pour mieux apprécier la caresse, je déboutonnai mon pantalon, et le baissai ainsi que mon boxer. Elle saisit ma bite entre ses doigts chauds et me branla doucement.

Son mari avait glissé sa main entre ses cuisses, et lui caressait la chatte. Elle écartait de plus en plus largement ses jambes, et je voyais nettement les doigts qui entraient dans son vagin, en écartant la culotte, et ressortaient trempés de mouille. Elle se pencha sur ma queue pour l’emboucher, dans une position où elle pouvait encore se faire masturber par son partenaire. Elle me tétait le gland en me massant les couilles et je devais faire un effort de volonté terrible pour ne pas éjaculer. Je voyais sa chevelure blonde monter et descendre et je lui tenais les cheveux fermement. Quand elle accéléra la cadence de sa fellation, n’y tenant plus, j’explosai dans sa bouche, déversant un flot de sperme, qu’elle avala au fur et à mesure qu’il sortait par saccades. Elle continua un moment à me lécher la queue, les testicules, pour bien me nettoyer, me rendre le gland bien étincelant. Il me fallut un moment pour reprendre souffle tant le plaisir que j’avais pris était grand. Elle, s’était basculée en arrière et gémissait de plus en plus fort, et je voyais son mari lui enfoncer toute sa main complète dans sa chatte béante. C’était la première fois que je voyais un fist en direct. Profitant de leur occupation, je balbutiai quelques mots incompréhensibles, et m’échappai plus vite que ce que j’étais venu !

8969 vues au total, 4 vues aujourd'hui

  • Femme nudiste

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Bonjour, je suis une jolie femme de 37 ans qui adore cotoyer les plages nudistes sur la Côte d’Azur. cela peut vous paraître bizarre mais ça m’excite de voir tous ces corps totalement nue. Des femmes à gros nichons, des hommes avec des gros sexe… Je me sens dans mon élément. Un jour, il devait […]

  • J’adore la double pénétration

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Je la pratique régulièrement avec des hommes qui aiment cela aussi. J’aime qu’on me pénètre par tous les orifices. Une bite dans l’anus et une autre dans la chatte en même temps. J’aimerais bien aussi essayer un trio avec une queue à sucer en même temps. Ce serait tellement excitant pour moi de faire jouir […]

  • Lesbienne de 26 ans

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Ne me jugez pas. J’aime les filles et c’est ainsi. Je n’y peux rien, elles m’attirent plus que les hommes. Lorsque je vais en soirée ou en boîte de nuit je suis directement attirée par les nanas. C’est hormonal même si ces hommes sont beaux. Moi mon truc c’est les filles et j’y peux rien. […]

  • Je me rends régulièrement au Cap d’Agde en vacances

    par sur 26 novembre 2017 - 0 Commentaires

    Je m’exhibe nue devant des hommes inconnues a qui ne se gênent pas pour sortit leurs pénis bien dur et se masturber devant moi dans des coins un peu isolés sur la plage. Il m’arrive parfois d’en sucer certains devant mon marri et cela l’excite beaucoup. Il se masturbent comme tous les autres hommes pendant […]