Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

10 choses que vous ne savez probablement pas sur le sexe

Blog Échangiste 19 août 2012

Même après plusieurs décennies, le célèbre cinéaste Woody Allen continue de faire des ravages avec son film culte Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe et que vous n’avez jamais osé demander. Voici d’autres faits ou mythes sur le sexe que vous ne savez probablement pas.

1. Les poils pubiens sont programmés.
Les poils pubiens sont programmés pour ne pas pousser plus qu’une certaine longueur. On n’a donc pas besoin de les couper comme nos cheveux.

2. L’orgasme sans organes génitaux.
Les humains n’ont pas absolument besoin de leurs organes génitaux pour atteindre l’orgasme. L’orgasme peut être stimulé de différentes façons et par différentes parties du corps. D’ailleurs, le quartier général de l’orgasme se trouve le long du nerf médullaire dans le dos et s’appelle la racine du nerf sacral. Si on stimule ce point précis, on déclenche un orgasme, mais certaines personnes peuvent aussi atteindre l’orgasme lorsque d’autres parties du corps sont stimulées comme cette Américaine qui avait un orgasme à chaque fois qu’elle se brossait les dents. (tiré du livre Bonk de Mary Roach)

3. Les relations sexuelles pour régler les maux de tête.
Avoir des relations sexuelles peut faire partir votre mal de tête. Le sexe stimule la production de l’ocytocine et des endorphines dont l’effet combiné a pour effet de réduire naturellement les maux de tête.

4. Le point G n’existerait peut-être pas.
Aucune étude scientifique n’a prouvé hors de tout doute l’existence du Point G. Certains chercheurs y croient, d’autres non. Il pourrait toutefois faire référence à une zone plus sensible à l’intérieur du sexe de la femme plus qu’à un organe en soi. Donc, on n’a pas à s’en faire si on n’a pas trouvé le nôtre.

5. L’exercice régulier au secours du sexe.
L’exercice physique augmente le désir sexuel et la libido ainsi que la probabilité d’atteindre l’orgasme. Faire de 20 à 30 minutes d’exercice par jour serait considéré comme un véritable Viagra naturel, autant chez les hommes que chez les femmes.

6. Le sexe plus que pour la procréation.
Les humains ne sont pas les seules créatures à avoir du sexe pour le plaisir. Plusieurs pensent que c’est propre à l’homme d’avoir du sexe autrement que pour se reproduire. Les animaux aussi ont souvent des relations sexuelles même en dehors des périodes de reproduction. C’est le cas entre autres des singes Bonobo et des dauphins. Par exemple, les Bonobos pratiquent aussi les relations sexuelles face à face comme les humains, le sexe oral et l’art des baisers langoureux.

7. Perruque pubienne.
À l’époque victorienne, les prostituées se rasaient le pubis pour prévenir les puces, mais souvent aussi pour dissimuler leur syphilis. Elles camouflaient ensuite leur sexe au moyen d’une perruque pubienne. De nos jours, ces «perruques pubiennes» servent à cacher les organes sexuels des comédiens lors de scènes où ils doivent être nus.

8. L’orgasme pour augmenter la fertilité.
Au début des années 1900, les médecins prescrivaient l’orgasme pour augmenter la fertilité des femmes, car ils étaient convaincus que le sperme était alors aspiré vers le col cervical pour être livré à l’ovule plus rapidement, augmentant ainsi les probabilités de concevoir. À l’époque d’Hypocrate, l’orgasme n’était pas optionnel mais considéré comme un facteur essentiel à la procréation. Les hommes devaient donc faire jouir leur femme pour pouvoir devenir père. Les recherches ont ensuite démontré que ce n’est pas une condition sinéquanone pour tomber enceinte. (tiré du livre Bonk de Mary Roach

9. L’orgasme contre le hoquet chronique.
L’orgasme peut être un remède contre le hoquet chronique. En 1999, un homme qui avait tout essayé pour régler son hoquet persistant a réussi à le faire passer en faisant l’amour à sa femme. Son médecin a publié dans une revue médicale canadienne que les relations sexuelles et surtout l’orgasme pouvaient aider à traiter le hoquet chronique. Il suggère même aux célibataires faisant sans partenaire qui ont ce problème d’essayer la masturbation. (tiré du livre Bonk de Mary Roach)

10. Certaines femmes n’ont jamais eu d’orgasme.
Quand il y a absence d’orgasme vaginal ou clitoridien, on parle alors d’une dysfonction sexuelle que l’on appelle l’anorgasmie. Plus de 30% des femmes en sont atteintes à un moment ou un autre de leur vie. Bien que ce problème touche principalement les femmes, les hommes peuvent aussi avoir de la difficulté à atteindre l’orgasme. La bonne nouvelle c’est que l’anorgasmie peut presque toujours être traitée grâce à des exercices sexuels à faire seule ou à deux.

4987 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  • Une soirée de feu dans un club échangiste

    par sur 15 juin 2018 - 0 Commentaires

    Avec ma copine nous sommes dans le libertinage et l’échangisme. Chaque été nous allons dans le sud de la France au Cap d’Agde pour nos vacances. L’été dernier, nous faisons la connaissance d’un couple fort sympathique de notre génération, la trentaine environ. On apprend avec Caroline, ma copine, qu’ils sont mélangistes et qu’ils pratiquent aussi […]

  • Une soirée époustouflante dans un club de la région

    par sur 15 juillet 2018 - 0 Commentaires

    Nous sommes le 31/12 de cette même année civile qui avait suivi notre spectaculaire soirée Au cap d’Agde en France métropolitaine avec ce couple d’ami Parisiens fort sympathique. Nous somme restés en contact et les avons même convié chez nous au Québec pour passer le nouvel an. Arrivés la veille au Québec avec Caroline nous […]