Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

10 trucs pour des vacances… épicées !

Blog Échangiste 4 septembre 2011

En vacances, on agit et on pense souvent bien différemment que durant le reste de l’année. Au grand plaisir des couples !

1 ) Plus de sexe. Une femme sur deux affirme faire plus souvent l’amour en vacances que durant le reste de l’année. Les vacances riment donc avec une forte libido. On arrête de travailler ou d’étudier, on est relax, dans un nouvel environnement. C’est le moment idéal pour se rapprocher. On en profite donc pendant que ça passe et on multiplie les séances XXX avec l’être désiré !

2 ) Dormir nu. L’été il fait chauuuud ! Pas d’air climatisé ? Pourquoi ne pas dormir nu ? Oui, les petites camisoles sont bien cutes, mais la nudité dans la noirceur est encore mieux ! Et en plein milieu de la nuit, ça facilite les galipettes !

3 ) Les glaçons. L’été il fait chauuuuud (bis) ! Alors on peut s’amuser avec des glaçons que l’on promène sur le corps de l’autre et qui fondront en quelques secondes. Parce qu’avouons-le, l’hiver, ce n’est pas vraiment tentant !

4 ) Ohhh ouiiiii !! On est dans une chambre d’hôtel, de passage dans une ville étrangère. En pleins ébats amoureux, pas besoin de se faire très discrets ! On peut se laisser aller et extérioriser son extase (et même en rajouter!) De toute façon, on ne reverra plus jamais ses voisins de palier. Tant pis s’il se plaignent pour tapage érotique !

5 ) En dehors de la chambre. En vacances, les lieux pour avoir des rapports sexuels sont innombrables. Il suffit d’utiliser son imagination. Au bord d’une plage, au terrain de camping, sur un bateau, un volcan, dans un train, dans l’avion, sur le balcon de la chambre d’hôtel, au musée… En vacances, tout est permis !

6 ) Monokini. Vous partez pendant quelque temps dans un pays au bord de la Méditerranée ? Essayez le monokini, soit se baigner les seins dénudés. Si vous êtes timide, trouvez un coin plus reculé. Et, tant qu’à faire, prenez quelques photos souvenirs ! Si une plage nudiste se trouve pas loin, pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

7 ) Vos enfants sont avec vous ? Inscrivez-les à des cours de natation, de planche à voile ou autres activités amusantes. Et profitez de ces moments en solo pour vous laisser aller dans les bras de votre douce moitié.

8 ) Lectures érotiques. Après ou avant les galipettes, quoi de plus inspirant que de lire un livre érotique ensemble ou encore de remplir des cahiers d’exercices coquins. Fous rires assurés !

9 ) Sex bomb ! C’est le moment d’être sexy. De sortir sa jupe la plus mini, sa robe la plus osée, son décolleté le plus plongeant. Messieurs, c’est le moment de montrer bras et abdos que vous avez tant travaillés durant l’année !

10 ) Laissez-vous aller ! C’est le temps de lâcher son fou, de faire des choses que vous ne ferez habituellement pas dans votre quotidien et dans votre routine. Ce sont ces petits moments spontanés, hors du commun, loufoques, dont vous vous rappellerez bien longtemps, le sourire au lèvres. Parce que comme disait Oscar Wilde: «Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais».

Et vous ? En vacances, constatez-vous une hausse de votre libido ? Que faites-vous en couple durant ces moments de détente ? Avez-vous des trucs pour des vacances olé olé ?

1444 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bonne St-Jean à tous !!

Blog Échangiste 24 juin 2011

Toute l’équipe de Libertinage Québec vous souhaite une BONNE ST-JEAN à ses lecteurs qui tous les jours viennent s’informer sur le site depuis déjà plusieurs années. Profitez bien de ce long weekend pour sortir, voir la famille et bien sur….s’amuser et boire avec modération !! Continuez à nous lire pour savoir ce qui s’en vient en nouveautés et en nouvelles de dernière heure dans le milieu libertins !

869 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Faire l’amour avec deux hommes

Blog Échangiste 19 mai 2011

Deux hommes au lit rien que pour soi ? C’est le fantasme d’une femme sur dix – du moins celles qui l’avouent ! Oui mais voilà, avant de passer à l’acte, les questions sont nombreuses. Comment choisir ses partenaires ? Comment être sûre que son couple ne risque rien ? Quel plaisir peut-on en retirer ? Le point.

C’est un fantasme : faut-il passer à l’acte ?
En général, on recommande de ne pas chercher à tout prix à réaliser ses fantasmes. Il faut prendre conscience que la réalité ne pourra pas égaler le fantasme. Et pour cause : le fantasme est par essence inassouvi. C’est un scénario imaginaire qui nourrit notre excitation. A ne pas confondre avec le passage à l’acte d’un désir érotique. Mais si tout se déroule comme prévu, ce genre d’aventure peut nourrir notre imaginaire sexuel pendant longtemps !

Etre sûr de son désir
Soyez d’abord sûre que ce désir est aussi le vôtre et pas seulement celui de votre partenaire ! Il ne s’agit pas de tenter le coup pour lui faire plaisir, vous frôlerez certainement l’échec. On ne se lance pas non plus dans le but de pimenter sa vie sexuelle ou d’être « in » par rapport aux copines. Le triolisme n’a rien d’incontournable. Car s’il y a un domaine ou il y a ni normes ni contraintes c’est bien le sexe !

Avec qui ?
Deux cas de scénario se présentent :

> Avec son chum et un « invité », copain ou vague connaissance. Si c’est votre chum qui propose quelqu’un, à vous de voir si vous préférez que cette personne soit un ami proche de lui ou non. Si vos deux partenaires ne se connaissent pas bien, ils se permettront peut-être moins de choses… Invitez au préalable la personne en question pour discuter avec vous et votre chum, ça sera rassurant pour tout le monde.
> Avec deux hommes qui font ou non partie d’un cercle d’amis, sans aucun lien amoureux avec l’un d’entre eux. Le trio peut être formé de toute pièce dans le cadre d’une soirée. Si vous pensez être plus à l’aise avec un ami proche, réfléchissez aux conséquences que cela pourrait avoir sur vos relations futures, car elles ne seront de toute façon plus jamais les mêmes.
N’hésitez pas à en parler avant et à demander conseil à une personne (une femme de préférence) qui a déjà vécu cette expérience. Attention, que vous connaissiez ou non la personne, un rapport sexuel à trois est toujours à risque, alors protégez-vous !

Mon couple est-il assez solide ?
La solidité de votre couple est un critère majeur. Il est essentiel d’entretenir une bonne complicité entre votre compagnon et vous. N’oubliez pas que l’objectif est de vous faire plaisir à tous les deux, pas seulement à l’un ou à l’autre !
L’idée de partager sa blonde avec un autre est difficilement concevable pour la plupart des hommes. Tenez aussi compte de la dimension homosexuelle que peut engendrer la présence d’un autre homme dans l’esprit de votre chum. Enfin, se mesurer à un adversaire potentiel, notamment à la taille de son pénis, peut être une source de gêne vis-à-vis de la femme.

Pourquoi ça peut être excitant ?

Vous repoussez les limites de vos horizons érotiques, et c’est tant mieux ! Faire l’amour à trois, c’est sortir de son corps, se démultiplier et briser les identités sexuelles et affectives : homme et femme, homme et homme, aimé et inconnu.
> On met en scène plusieurs fantasmes à la fois : fantasme homosexuel ou bisexuel (ici, pour votre homme), voyeurisme, infidélité, exhibitionnisme. Le trio permet également une forme de dépersonnalisation, contrairement au couple, qui peut être excitante. Sans oublier, tout simplement, le fantasme de transgresser les normes amoureuses.
> Pour ranimer la flamme du désir au sein de votre couple : votre homme vous désirera encore plus en vous voyant érotisée par un autre. Question pratique, le massage à quatre mains reste une option non négligeable, tout comme bander les yeux à l’un de vos partenaires. Pour le reste, laissez le plaisir vous guider !

C’est la catastrophe : pourquoi ?

Le trio est par nature un déséquilibre. Pour le gérer au mieux, il faut se rendre disponible autant pour l’un que pour l’autre. Si on est en couple, le plus délicat est de s’assurer que son chum se sente à l’aise et pas à l’écart. Renouvelez les marques de complicité avec lui. En effet, il n’est pas rare que le couple ait sous-estimé ses réactions jalouses ou possessives. Votre homme peut se sentir trahi, trompé ou moins désiré que l’invité. Mais le malaise peut venir de vous : doute sur sa fidélité ou son identité sexuelle en voyant que son partenaire peut être excité par la présence d’un homme. Dans tous les cas, le triolisme peut révéler ou engendrer des failles pernicieuses dans un couple si la confiance n’est pas totale.

Et après ?
L’objectif est de découvrir de nouvelles sensations. Il n’est donc pas question d’éprouver des sentiments pour votre invité ni d’envisager un ménage à trois ! Rien ne vous empêche cependant de renouveler l’expérience si vous le désirez.

1165 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Comment faire un striptease ?

Blog Échangiste 8 mai 2011

Quoi de mieux qu’un strip-tease pour émoustiller son homme et faire grimper sa libido ? Nos conseils et autres techniques pour maîtriser l’art de l’effeuillage en toute sensualité.

Une danse érotique
Pratiqué dans les clubs et les boîtes de nuit, le striptease provient de l’anglais « strip », déshabiller et « tease » exciter. C’est un spectacle de danse érotique, au cours duquel la femme (ou l’homme !) se déshabille lentement, en retirant un à un ses vêtements au rythme d’une musique sensuelle. Plus la danseuse est habillée, plus le striptease durera longtemps. Parce que le striptease est un excellent préambule aux câlins, pas besoin d’être une professionnelle pour le pratiquer : vous aussi, vous pouvez « allumer » votre homme en toute intimité.

Les règles d’or

> La préparation
– Entrainez-vous à danser devant votre miroir, travaillez votre déhanché et votre sensualité dans vos gestes.
– Faites peau neuve : vous devez vous montrer sous votre meilleur jour, il faut donc être nickel de la tête aux pieds. Un petit gommage vous fera la peau douce et satinée. L’épilation est évidemment obligatoire (aisselles, jambes et maillot). Ensuite, hydratez votre corps avec un lait nourrissant, ou mieux, avec une huile pailletée.
– Enfilez des dessous affriolants : choisissez une belle parure de lingerie en dentelle ou en soie, noire ou rouge de préférence. Bien sûr, bas et porte-jaretelles assortis sont de rigueur, les hommes en raffolent.
– Optez pour une tenue très sexy et facile à enlever : jupe fendue, escarpins et chemisier (indispensable pour le déboutonnage langoureux). Les plus fantaisistes pourront aussi choisir une tenue plus originale pour l’occasion, en fonction des fantasmes de leur homme : panoplie d’infimière, d’écolière, d’hôtesse de l’air…
– Sélectionnez une musique d’ambiance : le rythme doit être lent, les accords sensuels. Un incontournable : « You can leave your hat on » de Joe Cocker, la chanson sur laquelle Kim Basinger fait son fameux striptease dans le film « Neuf semaines et demi ».
– Tamisez la lumière, cela crée une atmosphère sexy, et en prime, cela camoufle vos petits défauts.
– Installez votre spectateur dans un fauteuil : vous pouvez décider de lui attacher les mains avec des menottes pour pimenter le spectacle.

> La technique
– Pendant toute la danse, regardez droit dans les yeux votre spectateur. Vous ne devez pas le lâcher des yeux. Profitez-en pour lui envoyer des regards brûlants au rythme de la musique. Attention, pas question d’enflammer le dancefloor, vos mouvements doivent être lents et précis.
– Jouez avec vos mains, caressez les parties de votre corps sur lesquelles vous voulez attirer son attention.
– Après avoir dansé pendant une minute, commencez l’effeuillage. On commence toujours par enlever le haut. Otez d’abord votre chemiser, très lentement, en déboutonnant un bouton l’un après l’autre, pour jouer sur la frustration et faire durer le plaisir. Puis laissez-le glisser sur le sol.
– Jouez avec les vêtements que vous retirez : passez votre ceinture autour de son cou, envoyez-lui votre soutien-gorge.
– Au fur et à mesure que vous vous déshabillez, approchez-vous de votre spectateur et titillez son désir en l’effleurant. Mais attention, Monsieur n’a pas le droit de toucher !
– N’hésitez pas à utiliser des accessoires pour la mise en scène : une chaise (pour des positions suggestives), un chapeau, un foulard… Laissez parler votre imagination !

Pour vous perfectionner
Vous n’êtes pas encore à l’aise ? Vous aimeriez faire une surprise à votre homme pour son anniversaire ? Sachez qu’il existe désormais des cours de striptease. Des leçons de pole dance (autour d’une barre en fer) et de lap dance (avec une chaise) sont désormais proposées dans des clubs branchés.

1061 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Faire l’amour attaché

Blog Échangiste 30 avril 2011

Simple jeu érotique ou véritable fantasme de domination, faire l’amour attaché est une pratique qui pimente les ébats de plus d’un couple ! Pieds et poings liés, les sensations peuvent être décuplées car un sentiment de vulnérabilité s’ajoute à l’excitation physique. Conseils:
> Les « trucs » pour faire l’amour attaché
Les menottes : Véritable réplique de celles utilisées lors de gardes-à-vue ou revisitées façon « jeux coquins » en fourrure rose, elles sont l’instrument indispensable pour ce genre de pratique !
Les cordes ou lacets : À défaut de menottes solides, de simples lacets peuvent faire l’affaire. À condition à ne pas les serrer trop fort !
Les ceintures : Moins pratiques pour attacher correctement les poignets, elles permettent néanmoins de donner une tournure légèrement SM au câlin… Douillets et douillettes s’abstenir.
> Les positions pour faire l’amour attaché
Missionnaire : Faire l’étoile de mer, vous aimez ? Pieds et poings liés, vous risquez d’aimer encore plus, et votre partenaire aussi ! Il ressentira un sentiment de toute puissance qui devrait exciter ses sens en un rien de temps. Il pourra également s’occuper de votre corps à sa guise, sans que vous puissiez le retenir.
Levrette : Dos à lui, les mains attachées, vous n’aurez une fois de plus aucun contrôle sur la situation… Votre partenaire risque d’apprécier sa soudaine posture de mâle surpuissant.
Cunnilingus : Votre partenaire pourra enfin s’y adonner tranquillement : plus de mains devant les yeux ou de jambes qui se referment. Pour vous : plaisir garanti !
> Quelques idées de mises en scènes
La séquestration : Pour rendre la situation plus excitante encore, pourquoi ne pas jouer une petite scène du fameux film d’Almodovar Attache-moi ! . Si votre chéri est bon acteur, vous risquez de ne plus avoir envie d’être détachée…
L’emprisonnement : Qui n’a jamais fantasmé sur l’uniforme seyant d’un gardien de la paix ? Si en plus il a des menottes à portée de main, la nuit au poste devrait être mémorable !
> Et si c’était lui qu’on attachait ?
Et oui, après tout on est au XXIe siècle, et qui dit homme ne dit plus forcément dominateur ! Sans pour autant jouer les castratrices, vous pouvez montrer à votre cher et tendre que ce soir, c’est vous qui décidez ! À coup sur, il prendra plaisir à se laisser faire et à ne plus rien contrôler.
Les positions de prédilection si vous l’attachez : l’andromaque ou la fellation, mais aussi caresses et baisers sur tout son corps… Montrez-lui qui est le chef !
> Précautions à prendre :
– Ne forcez jamais quelqu’un et ne vous forcez jamais vous-même à pratiquer cette technique. Si vous angoissez à l’idée d’être « prisonnière », si vous avez des tendances claustrophobes, ou si c’est votre première fois avec ce partenaire, il vaut mieux éviter.
– N’oubliez pas de vous détacher avant de plonger dans un sommeil profond suite à vos ébats énergiques. Des liens trop serrés peuvent couper la circulation du sang et provoquer engourdissements ou crampes.

1443 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Joyeuse Pâques à tout les lecteurs de Libertinage Québec

Blog Échangiste 24 avril 2011

Toute l’équipe de Libertinage Québec souhaite une Joyeuse fête de Pâques à ses lecteurs qui tous les jours viennent s’informer sur le site depuis déjà plusieurs années. Profitez bien de ce long weekend pour vous sortir, voir la famille et bien sur….s’amuser avec tout ce chocolat !! Continuez à nous lire pour savoir ce qui s’en vient en nouveautés et en nouvelles de dernière heure dans le milieu libertins !

938 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Faire l’amour pendant ses règles ?

Blog Échangiste 16 janvier 2011

Tabous, préjugés, faire l’amour pendant les règles reste encore un sujet peu évoqué, même au sein du couple. Si certains mettent leur sexualité entre parenthèses durant cette période, d’autres n’ont pas fait ce choix, bien au contraire. La sexualité d’un couple, tant qu’elle reste respectueuse de l’autre, n’est soumise à aucune règle. La preuve…

« Ah non c’est trop sale », « Ça va pas, on peut se passer de sexe trois jours quand même », « Ma femme ne voudrait pas de toute façon »… Hommes ou femmes, voilà les premières réactions que l’on obtient lorsqu’on évoque le sujet de l’amour pendant les règles. Sans entrer dans des détails historiques ou sociologiques, on comprend aisément que le sang est associé à la douleur, que l’absence de fécondité supposée durant cette période ou encore le fait que certaines traditions associent menstruation et impureté sont autant de facteurs ancrés dans l’inconscient collectif et une barrière parfois infranchissable entre règles et sexualité. Mais certains, au péril de leur vie (ou celle de leur drap), n’ont que faire de toutes ces considérations et n’hésitent pas à prendre l’autoroute du plaisir (ou des chemins détournés) même lorsque celui-ci subit des intempéries. Au cœur de la tempête avec les témoins du Journal du Couple.

Contourner la règle

Commençons doucement avec la première école. Celle où l’on n’aime pas particulièrement faire l’amour pendant les règles mais où l’on refuse de subir la nature et où l’on aime à penser qu’on peut être plus fort qu’elle. Florence, 26 ans, témoigne : « Mes règles sont beaucoup trop douloureuses. Je suis irritable, j’ai les seins trop sensibles pour que mon mari puisse espérer quoi que ce soit. Au début ça le gênait quelque peu mais j’ai trouvé la parade. Il sait que dès que ce sera fini il sera récompensé pour cette petite attente et maintenant quand j’ai mes règles il est presque content. Il se dit que dans trois jours ce sera sa fête. » Eh oui, l’homme est un roseau, le plus faible de la nature, mais un roseau pensant. Chez Willy, 34 ans, quelques jours c’est encore trop long. « Ma femme a des règles trop abondantes et donc on ne peut vraiment pas, du moins au début, faire l’amour. Comme elle est quand même très excitée, ce qui produit sur moi un effet multiplicateur, cette période est chargée d’érotisme. On accentue tout ce qui est préliminaire et « jeu » parfois sans conclure pendant toute cette période et quand la pénétration redevient possible, là, je vous passe les détails… » En voilà qui ont réussi, sans arme ni violence, à contourner cet obstacle et à en faire même un atout pour diversifier et épanouir leur sexualité.

En parlant de diversifier, la période menstruelle a, dans certains couples, ouvert des portes jusque là restées closes. C’est notamment le cas de Sylvain, 28 ans. « Quand ma compagne a ses règles on modifie nos pratiques. Moi ça ne me dérangeait pas à la base mais c’était elle qui ne voulait pas, elle a un peu peur de salir. Au bout d’un moment comme elle sentait que j’étais vraiment demandeur et qu’il faut avouer que se contenter de fellation pendant six jours c’est embêtant, on s’est essayé à la sodomie. Au fur et à mesure, elle s’est mise à apprécier et maintenant on pratique même en dehors de ses périodes de règles. » Cas de figure presque identique pour Sandra, 38 ans. « Pendant mes règles je suis très très excitée. Mais mon mari n’aime pas trop ça, surtout au début lorsqu’elles sont abondantes. Pour combler mon furieux désir de sexe j’ai commencé à lui faire des fellations. Avant je faisais ça uniquement pour son plaisir de manière assez mécanique et jamais en allant au bout mais uniquement en tant que préliminaire. Quand j’ai commencé à faire ça pour calmer aussi mon excitation, j’ai compris qu’on pouvait vraiment prendre du plaisir. Je suis devenue une vraie experte et lui, il doit bénir les jours où j’ai mes règles. »

860 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Salon de l’amour et de la séduction à Québec – 2011

Blog Échangiste 3 janvier 2011

Le Salon de l’Amour et de la Séduction arrive au Centre des Congrès de Québec du 7 au 9 janvier 2011. Également connu sous son appellation anglaise « Everything to do with Sex Show », le salon réunit des exposants qui explorent la sexualité et l’érotisme sous ses multiples facettes. Outre les exposants, retrouvez sur place des séminaires conférence, défilés et spectacles. Veuillez noter que l’accès est réservé uniquement aux adultes de 18 ans et plus. Aucun bébé, aucune exception.

Scène principale :
Vous ne trouverez pas meilleur divertissement! Assistez au Défilé de mode Péché Mignon et au Cabaret Monde Osé.

Scène donjon et communauté Priape :
Mettant en vedette la dominatrice Viktoria qui saura vous divertir et vous informer avec une prestation osée. Pour en savoir plus, venez donc assister au spectacle.

Séminaires :
Toutes questions brûlantes sur le bout de vos lèvres y trouveront réponse. Vous apprendrez : Comment trouver de parfaits jouets sexuels, des trucs et des techniques; Comment rehausser votre pratique du sexe oral; Comment utiliser des mots crus pour stimuler vos échanges; Et toute autre question que vous n’avez jamais osé demander.

815 vues au total, 0 vues aujourd'hui

  • Un été complet dans un camping naturiste et échangiste

    par sur 2 août 2011 - 3 Commentaires

    Je vais vous raconter le fabuleux été que nous avons passé avec ma femme l’an dernier. Nous sommes allés dans un camping naturiste qui s’est avéré être aussi, à notre grande surprise, échangiste. Ce camping était dans le coin de Drummondville et nous y avions loué un petit bungalow pour l’été. Les premiers jours, il […]

  • Un nouveau couple d'amis avec nous au resto... Se finit par une soirée au lit à 4

    par sur 5 septembre 2011 - 0 Commentaires

    Nous avons sympathisé avec un couple de parents que nous avions rencontrés au fil de l’année en allant chercher nos petits à l’école et nous avons fait plusieurs repas ensemble. Un soir, nous avons décidé de fêter le départ des enfants chez les grands-parents en allant au restaurant avec ce couple d’amis. Tout le monde […]

  • Jouer avec le fantasme

    par sur 16 novembre 2010 - 5 Commentaires

    Jouer Avec Le Fantasme est beaucoup plus qu’un simple site de rencontre. Il constitue en fait un monde unique dédié exclusivement à la réalisation de vos fantasmes. Le plus extraordinaire chez nous c’est la multitude de possibilités que nous vous offrons pour vous permettre enfin d’exprimer sans gêne, sans retenue et dans un total respect […]

  • Une soirée avec ma copine... et son amie

    par sur 23 juillet 2011 - 0 Commentaires

    La semaine dernière, nous avons invité une amie de ma copine à manger une fondue. Nous aimons bien faire des soirées comme celle-là, car cela nous détend après de rudes journées de travail. Valérie, l’amie de ma copine est arrivée dans la soirée et s’est installée dans le canapé. Elle m’a toujours excitée, car c’est […]

  • L'Orage, espace libertin

    par sur 25 janvier 2014 - 2 Commentaires

    DESCRIPTION : Premier club échangiste au Canada, L’orage est depuis 16 ans, le meilleur club à Montréal. Ambiance feutrée et relaxante dans un décor chic et chaleureux. Un bar de style Lounge avec permis d’alcool est disponible. HEURES D’OUVERTURE : Jeudi à compter de 21H30 , vendredi et samedi de 21H30 à 3H. TARIFS : […]

Derniers articles